25/03/2014

Séoul en quelques jours

Laissez-nous un petit mot
Déjà revenue de Séoul pendant qu'Alex y reste encore pour une semaine... voilà le moment de vous raconter notre expérience sud-coréenne ! Pour nous Séoul c'était les gratte-ciels et les écrans géants, le Gangnam Style, et l'ambiance tendue à cause du contexte diplomatique avec le voisin du Nord. Bref on avait (presque) tout faux ! 

Il faut savoir que Séoul est en fait très proche de la frontière avec la Corée du Nord, un peu plus de 50 kilomètres. Les deux pays sont séparés depuis 1953 par une zone de quatre kilomètres de large, la DMZ (De-Militarized Zone). Malgré ce nom, cette zone est la plus militarisée du monde, de part les importantes forces militaires de part et d'autre ! Des tours touristiques sont organisés depuis Séoul pour visiter cette zone et notamment la Joint Security Area (JSA) où les soldats Sud et Nord-Coréens se font face à quelques mètres dans un climat de tension palpable. Ça ne rigole pas du tout là-bas. A noter que les soldats Nord-Coréens ont la gâchette facile et l'on vous demande de signer une décharge au cas où vous feriez descendre... Ils appellent ça "possibility of injury or death as a direct result of enemy action". Nous n'avons pas pu aller à cette triste frontière car il est obligatoire de faire la visite avec un tour agréé, et il faut s'y prendre au moins 4 jours à l'avance pour les formalités administratives. Donc si vous comptez faire une des excursions organisées, contactez les tours en avance... Parmi les tours, celui de Koridoor Tour avait l'air bien noté sur Trip Advisor, pour environ 70 € la journée. Même si la présence d'armoires à masques à gaz dans les stations de métro et les hôtels rappelle la présence de la Corée du Sud toute proche, l'ambiance est plutôt détendue à Séoul. 

Passons maintenant au Gangnam Style ! En fait, il y a un quartier de Séoul qui s'appelle Gangnam. J'y suis allée pour mon premier jour à Séoul, car c'est un quartier un peu excentré par rapport au reste des activités touristiques de la ville, et je voulais repérer les lieux pour éventuellement y faire un tour avec Alex le weekend. J'avais lu que c'était le quartier du shopping tendance et des jeunes branchés, ce que m'avait d'ailleurs confirmé un coréen dans le métro. Je suis alors descendue tout naturellement à la station de métro Gangnam, et que je suis arrivée dans le quartier d'affaires de Séoul où l'on retrouve les tours de bureaux les plus modernes de la ville, j'ai cherché de petites rues branchées et j'en ai trouvé quelques unes autour avec des petits cafés tous les trois mètres, mais pour le shopping j'étais un peu déçue. 


Gangnamdae-ro

En fait, les rues pour le shopping sont beaucoup plus au nord de la station. J'ai repéré notamment sur mon plan la rue Garosu-gil (métro Apgujeong), c'était à environ 2 km au nord de Gangnam, alors j'ai décidé de marcher pour voir ce qu'il y avait entre les deux, je me suis retrouvée à grimper une petite colline résidentielle ! On peut dire que Séoul est une ville qui n'est pas plate ! 




Malgré l'effort, le quartier était très mignon et je suis arrivée dans une jolie rue très européenne avec des boutiques de vêtements et des cafés aux devantures originales. 






Dans le quartier de Gangnam, plus à l'est, il y a également le plus grand centre commercial d'Asie, COEX, et juste à côté le temple bouddhiste Bongeunsa qui date de 794 .

Un petit mot sur mon guide touristique, le Lonely Planet Quelques jours à Séoul n'existe pas, et je suis partie un peu à l'improviste de Singapour pour aller à Séoul alors je n'avais pas eu le temps de trouver un autre guide. Arrivée à Séoul, j'ai alors cherché la plus grosse librairie de la ville ! Une gentille collègue d'Alex m'a indiqué Kyobo, près du Palais Royal, et j'y ai trouvé un petit guide de poche assez bien fait avec des cartes dépliantes des quartiers de la ville et des suggestions de visites et d'adresses, édité par Knopf Mapguides. Il m'a bien des fois sauvé la mise, car il est très dur de s'orienter à Séoul parce qie pratiquement rien n'est écrit en anglais et les indications des noms des rues sont encore un mystère pour moi ("le panneau, il indique cette rue là ou la rue perpendiculaire ?").

Après Gangnam, je suis allée au Palais Royal, Gyeongbokgung, qu'Alex avait visité sans moi le weekend précédent (comme ce n'était pas prévu que je vienne et qu'il était prévu qu'il rentre au bout d'une semaine !). 


La statue de King Sejong avec la porte principale du Palais au loin

La garde du palais

Le Palais Royal est un immense complexe dans la ville, avec des bâtiment qui se ressemblent un peu tous en fait, mais c'est tout de même un endroit incontournable à visiter (3000 KRW soit 2 € l'entrée), ne serait-ce que pour se poser sur les bancs en pierre près du petit lac central.











Au nord du Palais Royal se trouve la Maison du Président, qu'on appelle la Maison Bleue à cause de son toit. 



Et juste à l'est du Palais se trouve le quartier de Bukchon que où nous nous sommes promenés avec Alex le samedi midi. C'est un vieux quartier avec de toutes petites rues et des maisons typiques. Le mieux est d'aller récupérer un plan auprès du petit kiosque à touristes rue Bukchon-ro 5-gil et de suivre le trajet indiqué. 


Une petite rue touristique de Bukchon, on aperçoit la Seoul Tower au loin

En redescendant de Bukchon (oui j'ai oublié de préciser c'est aussi sur des petites collines), nous sommes allés encore juste à l'est pour visiter le second palais, Changdeokgung (également 3000 KRW soit 2 € l'entrée). Nous avons fait la visite du Secret Garden qui était recommandée dans le guide (+ 5000 KRW au ticket d'entrée), et nous nous imaginions passer un petit moment à deux dans un jardin typique genre jardin japonais. Mais en achetant le ticket, nous nous sommes aperçus que ce jardin fait l'objet uniquement de visites guidées (d'une heure et demie quand même), et du coup ce n'était pas très romantique ! 


Dans le Secret Garden

En plus, avec l'hiver, les arbres sont tout tristes et les feuilles mortes par terre donnent plutôt l'impression d'un simple parc et pas du jardin secret d'un Roi ! A noter que Seoul au printemps se pare des fleurs roses des cerisiers plantés dans toute la ville. Cela ne dure que deux semaines alors il faut en profiter !

Après la visite du palais, direction le sud-ouest où il nous faut une dizaine de minutes pour rejoindre le quartier Insa-dong, avec ses petites rues piétonnes pleines de charme, ses boutiques d'art et d'antiquités, le tout dans une ambiance de Noël. On a beau être fin mars, nous avons pu profiter pour nous réchauffer des 8°C ambiants d'un thé à la cannelle et de friandises chaudes des stands de rues. Et nous nous sommes assis sur un banc à regarder passer les gens en sirotant notre thé, c'était un chouette moment ! Dans mon vol aller, j'avais fait la connaissance d'un charmant couple de coréens auxquels j'avais demandé quelle était "the best food to eat in Seoul" et ils avaient répondu sans hésiter "street food". Et en effet, tous les encas que nous avons testé, des brochettes de poulet aux chaussons en forme de petite crotte et fourrés de purée sucrée de haricots rouges (les "poop").

La "poop"





 Mais on commence à avoir faim, alors direction le sud pour dégoter un korean barbecue. Celui que nous avons trouvé grâce à notre guide était juste parfait ! On l'a trouvé un peu au hasard lorsque j'ai reconnu le nom coréen sur l'enseigne ! (oui je vous l'ai déjà dit, impossible de reconnaître les noms des restaurants en anglais, tout est écrit en coréen !). Nous avons donc dîné chez Hwaro Myeongga, avec que des locaux, du bulgogi (le boeuf coréen) que l'on a grillé nous même sur nos braises. C'était très chouette et délicieux !
En accompagnement, nous avions du kimchi (chou épicé fermenté), de la salade verte avec une sauce aux noix, un bol de noodles blanches élastiques. Le kimchi c'est l'incontournable met coréen. Il y a même un musée du kimchi au sous-sol de COEX, l'immense centre commercial dont je vous parlais plus haut.



En sortant du restaurant, nous avons marché encore 3 minutes vers le sud pour atteindre les bords de la rivière Cheonggyecheon. En fait, cette rivière a été découverte lors de la démolition de l'autoroute qui coupait avant la ville en deux, en 2005 elle a donc été réaménagée pour en faire un lieu de promenade très mignon.


Cheonggyecheon



Après une bonne nuit de sommeil, le lendemain nous avons gravi LA colline de Séoul ! Mais avant cela, un petit tour au Namdaemun Market (métro Hoehyeon) qui est un marché de rue où l'on trouve des stands de nourriture, de vêtements, de produits de beauté. 







Les vestiges d'une fortification près du marché

Juste à l'est de Hoehyon, il y a Myeong-dong, le quartier avec toutes les enseignes de prêts à porter, de beauté et les cafés de la ville. 




Après avoir mangé à Myeong-gong, nous avons pris le bus pour monter jusqu'à la tour de Séoul (la N Seoul Tower). Depuis Myeong-dong, les bus 02 et 05 emmènent au pied de la tour en 15 minutes pour 950 KRW. Le temps n'était pas très clair donc nous ne sommes pas montés en haut de la tour, mais de l'esplanade on a aussi bien profité de la vue. Et en prime nous avons même eu le droit à un spectacle de musique typique coréenne et d'arts martiaux. 





video




Chouic !

Sur l'esplanade de la tour, des cadenas mis par les amoureux, comme sur le Pont des Arts à Paris

La vue depuis là haut

Nous avons redescendu la colline à pied par un superbe petit chemin qui suit les anciennes fortifications de la ville, le Seoul Seonggwak qui part de l'esplanade de la tour, à l'opposé de la rue de l'arrêt de bus.

Seoul Seonggwak

Il était tard et nous étions fatigué d'avoir beaucoup marché, mais nous avons eu le courage d'aller au War Memorial of Korea (métro Samgakji), un immense mémorial qui rend hommage aux soldats et célèbre l'histoire de la défense nationale. 




Le navire tortue (spéciale dédicace pour ceux qui jouent à Age of Empire !)





Les deux Corées

Après cela, direction Itaewon à deux stations de métro pour dîner dans le quartier le plus occidental de la ville, où l'on trouve malheureusement des restaurants chers et à touristes (mais ça on ne le savait pas !). Nous avons testé de nouveau un korean barbecue chez Maple Tree House (l'enseigne était en anglais, ça veut tout dire !). La viande était très bonne, mais l'ambiance beaucoup moins sympa que la veille, et la serveuse passait son temps à venir nous faire notre cuisine alors qu'on avait envie de les faire nous-mêmes nos grillades ! Bref, pour dîner, nous avons préféré Insa-dong, beaucoup plus authentique !

Ainsi s'est terminé notre weekend et notre visite en duo de Séoul ! Je suis repartie le lendemain soir à Singapour bien contente d'avoir passé quelques jours d'hiver dans une ambiance tellement Noël ! Et puis les coréens sont vraiment des gens adorables, souriants et serviables. Sans que je demande rien, ils venaient à chaque fois me parler dans le métro quand je sortais mon plan pour savoir où je devais aller. Il faut dire que je n'ai pratiquement pas vu de touristes occidentaux, c'est peut-être pour ça que j'avais la cote ! Pour résumer, Séoul est une ville finalement très européenne de part son architecture et ses rues pavées, la seule différence se fait vraiment au niveau de la langue parce que l'on ne comprend rien du tout et parce que les coréens parlent très peu anglais.

Pour finir, quelques photos du quartier où Alex travaille, Digital Media City, qui lui est définitivement très moderne :




Le bâtiment MBC !



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une question ? Un coup de coeur ? C'est à votre tour d’écrire !