26/12/2013

Cambodge 2 - Coucher de soleil sur Bayon

Laissez-nous un petit mot
La guesthouse s'y est prise trop tard pour réserver notre bus pour Siem Reap avec Giant Ibis, nous avons donc un bus à 8h30 avec Sorya. Ces derniers sont censés venir nous chercher, mais à 8h25 ils ne sont toujours pas là et appellent la guesthouse pour qu'elle nous envoie en tuk-tuk à la station de bus qui se trouve au Marché central. Petit coup de stress, mais le bus nous attend bien et en plus le fait d'être les derniers nous donne le droit à une place en haut et tout devant avec une belle baie vitrée pour admirer la route et les paysages. Le bus part seulement avec 15 minutes de retard, c'est parti pour 6 heures de route ! (qui finiront par se transformer en 8 !)

Dans le bus, on nous donne des bouteilles d'eau et un "breakfast", un sandwich pour Alex et un gros doughnut pour moi, c'est cool ça commence bien ! Ce doughnut nous fit presque oublier les embouteillages et l'état de la route entre Phnom Penh et Siem Reap qui n'est goudronnée qu'à certain endroit et qui présente de fantastiques nids de poule. On a été secoués mais on est arrivés entiers à Siem Reap en traversant de chouette paysages !


Le breakfast !

Des vaches qui traversent au milieu des voitures, normal

Plein de petits poussins !

Arrivés à Siem Reap à 16h au lieu de 14h, notre guesthouse, Lovely Guesthouse nous a envoyé un tuk-tuk gratuitement. La guesthouse a une super organisation, à notre arrivée ils nous proposent de louer avec eux un tuk-tuk pendant 4 jours le temps de voir tout ce qui nous intéresse (15 USD par jour), tout en étant flexible sur les visites. Ils nous proposent même de commencer le soir même avec le coucher de soleil sur Bayon (pour 5 USD). Comme on a envie de profiter sans perdre du temps à se perdre dans les 400 km² d'Angkor, on accepte leur proposition !

Direction donc Bayon pour ce soir ! Notre chauffeur s'arrête pour "faire le plein" sur le bord de la route.


Le plein cambodgien, un petit Coca et ça repart !

Ensuite direction la billetterie, où nous achetons nos pass. On a le choix entre : 1 jour à 20 US$, 3 jours à 40 US$ ou une semaine à 60 US$. Nous avons prévu de rester 4 jours (en plus de ce soir), mais nous prenons le pass 3 jours (que l'on peut utiliser sur des jours non consécutifs) pour nous laisser une journée pour faire par exemple le temple Beng Melea qui n'est pas dans la zone couverte par le pass. Au mieux cela nous fait économiser 20 US$ par personne et au pire si on a besoin d'avoir le pass un quatrième jour, on aura payé le même prix que si on avait pris directement un pass d'une semaine. En plus, ce soir il est plus de 17h, donc cela ne compte pas pour un jour.
Après 7 km, nous arrivons à Bayon qui fait partie de la cité d'Angkor Thom et est célèbre pour ses visages sculptés dans la pierre. Il y a peu de touristes et l'atmosphère est irréelle. 


Vue de l'entrée principale de Bayon

Les visages dans la pierre et leurs mystérieux sourires

Une femme me fait rentrer dans un temple et me noue un bracelet au poignet, elle me tend un bâton d'encens que je dois planter dans un pot devant le bouddha. Lorsqu'un moine donne un bracelet, c'est pour porter chance. Mais cette femme n'est pas un moine et semble plutôt attendre quelques billets ! Ce sera un peu le mauvais côté de notre voyage, toujours sollicités comme des dollars sur pattes, à chaque temple, pour prendre le bâton d'encens que l'on te met quasi dans la main et pour mettre tes billets dans la coupelle où plusieurs touristes se sont déjà fait avoir avant toi. Heureusement cette première expérience à Bayon nous a mis en garde et nous avons à chaque fois poliment refusé l'encens...

Bon pour aller un peu plus loin et clore sur le statut désagréable du touriste au Cambodge (ça ne nous avait pas fait ça en Thaïlande, ou du moins on ne s'en souvient pas), il faut avouer que le Cambodge a une certaine manière de pomper les dollars aux touristes. En gros, à ton arrivée à l'aéroport, on te plante une seringue dans le bras pour extraire ton argent dollar par dollar, entre les tuk-tuk qui te font payer le prix touriste (expérience à Phnom Penh l'aller nous a coûté 4 dollars et le retour 1), les bâtons d'encens que l'on te tend pour ensuite te demander de payer (même chose au Musée National lui-même où des femmes pendant ta visite te donnent des brins de jasmin puis te demandent de l'argent !), les souvenirs que l'on essaye de nous vendre à chaque temple par des petits enfants émouvants (qui nous disent qu'on a plein d'argent et qu'on peut bien dépenser 1 USD de plus pour eux), la visite du Palais Royal de Phnom Penh qui coûte 6.50 USD par personne pour voir quelques bâtiments (+ 8 USD pour acheter un tee shirt et un pantalon pour te couvrir si tu es en short et débardeur), et j'en passe ! Au bout d'un moment on était rodés et on a pu commencer à fortement négocier les prix, mais ces vacances restent extrêmement chères par rapport au budget que l'on avait prévu. Bien sûr, le Cambodge est un des pays les plus pauvres d'Asie, en moins bonne santé que le Congo et juste devant le Myanmar (selon le Lonely Planet), qui a besoin des touristes pour vivre, mais ce n'est pas agréable de sentir sans cesse que les yeux sont rivés sur ton portefeuille. La mendicité des enfants est un vrai problème, car leur donner c'est alimenter les réseaux qui les font mendier et récupèrent tout l'argent... donc attention !


Dans le temple Wat Phnom à Phnom Penh, ce sont des offrandes de cambodgiens, mais cela illustre bien notre sensation d'arnaque à l'encens dans les temples !

Mais je vous rassure on a passé des vacances absolument géniales, qui auraient été encore mieux si on n'avait pas eu souvent l'impression de se faire arnaquer...!

Après la magie de Bayon, nous sommes rentrés à la guesthouse et sommes allés manger à Pub Street à seulement 10 minutes à pied. Pub Street c'est la rue touristique animée de Siem Reap. 


Pub Street illuminée


Nous avons dîné chez Khmer Kitchen Restaurant dans une petite rue parallèle plus calme. On s'est partagé... un amok ! et une pumpkin and chicken soup extra ! Demain on rentre dans le vif du sujet en partant pour Banteay Srei et Kbal Spean (à une quarantaine de kilomètres de Siem Reap) puis en revenant à Banteay Samre, Pre Rup, Ta Nei, Takeo, Thommanon et Chau Say Tevoda !



0 commentaires:

Publier un commentaire

Une question ? Un coup de coeur ? C'est à votre tour d’écrire !