18/02/2015

Myanmar 4 - Mandalay

Laissez-nous un petit mot
Hsinbyume Paya

Le matin de notre 4ème jour au Myanmar, nous reprenons la route pour Mandalay à bord d'un van très local ! En fait nous avons voulu réserver un bus qui partait à 7h du matin avec notre guest house pour ne pas arriver trop tard à Mandalay car nous avions prévu d'en repartir le soir même. Mais a priori le seul "bus" qui partait à 7h du matin était un petit van dont la guest house ne savait même pas d'où il partait car notre taxi nous a amené en trombes à l'aéroport à plusieurs kilomètres de la guest house, puis à la station de bus, pour nous dire finalement que le départ était à coté de la guest house !! Dans le van, après 5 minutes de conduite sur une petite route sinueuse, les passagers ont tous commencé a se sentir mal et à demander des sacs plastiques au conducteur... Le voyage fut tout de même sympa, calés sur notre petite banquette à admirer le paysage rural, les carrioles tirées par les vaches, traverser de petits villages... Cependant les voitures roulent bien trop vite par rapport aux petits enfants qui jouent sur le bord de la route. Et les routes sont bordées de déchets et de sacs plastiques...

Personne ne parle anglais dans le van et on ne sait pas comment leur faire comprendre ou l'on veut être déposés, alors arrives a Mandalay, on descend en même temps qu'un autre passager, pas trop loin du Palais Royal que l'on veut visiter. Nous ne sommes toujours pas au mieux de notre forme stomacale, alors nous cherchons un petit plat de riz et des jus de banane chez Marie-Min, un charmant restaurant végétarien sur un étage ouvert. Dans notre état, dur de planifier une visite a pied de la ville comme nous l'avions prévu. Heureusement, les serveurs du restaurant nous indiquent la boutique voisine pour louer un taxi pour la journée.

Là, dans ladite boutique, nous faisons la connaissance de Tommy, qui tient une boutique d'antiquités et un réseau de chauffeurs, et en fait aussi le restaurant où nous venons de manger, et puis aussi le restaurant thaï juste en face. Il nous propose l'arrière d'un petit pick up a 37 USD la journée ou alors une belle voiture a 56 USD. La dépense nous parait élevée, d'autant plus que l'on avait prévu de tout faire a pied. On prend le pick up et il nous dépose lui-même à notre première étape, Mandalay Hill, en attendant l'arrivée de notre chauffeur. Il nous fait asseoir avec lui à l'avant, à deux sur le siège passagers, au lieu d'être dehors à l'arrière. Pas très confortable, mais sur le trajet on papote bien avec lui, il nous parle de sa vie, du Myanmar et du fait qu'il va bientôt venir en vacances a Singapour. Il fait de petits détours pour nous montrer de beaux bâtiments : Shwenandaw Kyaung, un beau monastère en bois, et Kuthodaw Paya qui abrite des stalles en pierre avec des écritures religieuses. Arrivés a Mandalay Hill, il nous laisse en nous proposant de revenir manger dans son restaurant thaï le soir et on lui dit qu'on lui donnera notre adresse pour quand il vient a Singapour !

Une page du fameux livre

Une star devant toutes les pages du livre

En haut de Mandalay Hill (à quand même 230m de haut, heureusement qu'il nous a montés en voiture) la vue est superbe ! Nous sommes sur une plateforme qui domine la ville au sommet de laquelle se dresse un temple. Bouddha aurait lui même gravit la colline avec son disciple Ananda, et fait la prophétie qu'en l'an 2400 (1857 pour nous) une grande ville serait fondée au pied de la colline. C'est justement en 1857 que le roi Mindon décida de changer la capitale d'Amapura à Mandalay.




En bas de la colline, le chauffeur envoyé par Tommy nous attend au volant d'une confortable voiture, sacré Tommy il nous a upgradé ! Notre chauffeur est aussi très sympa même s'il parle moins bien anglais. Il nous emmène d'abord a Mandalay Palace, un complexe de bâtiments en bois, beau mais pas exceptionnel. Le palais original a été détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale.


Avec une vue sur Mandalay Hill

Séance photo dans le palais

Direction ensuite Mahamuni Paya, un temple ou trône un bouddha tellement vénéré, que les fidèles passent leur temps à le recouvrir intégralement de feuilles d'or (sauf son visage), si bien que l'on distingue de moins en moins les formes de ses mains et ses pieds. A certains endroits, il y a jusqu'à 30 cm de feuille d'or.



Nous prenons ensuite la route pour Mingun. Quitte à prendre un chauffeur nous avons décidé de pousser plus loin que Mandalay jusqu'à une pagode blanche que nous avions vu en photo. Elle est à une heure trente de route, mais quelle route ! Nous descendons le long de la rivière Ayeyarwady le long des rizières, admirons Sagaing Hill en face, et remontons sur l'autre berge en passant par un superbe village de moines aux allures de village méditerranéen en pierres.



A Mingun, la pagode blanche, Hsinbyume Paya est là, superbe ! Il y a aussi une cloche, Mingun Bell, qui est la seconde plus grosse cloche au monde, et enfin un gros tas de pierres qui est en fait les restes d'une stupa inachevée, Mingun Paya, qui aurait du faire 150 mètres de haut. Nous montons tout en haut par un escalier à pic dans les ruines, on se croirait sur le toit du monde !

Hsinbyume Paya


Mingun Bell, vraiment énorme !

Mingun Paya, une ruine...




Il est temps de rentrer à Mandalay, il fait nuit et il est trop tard pour voir le U Bein's Bridge a Amarapura que nous voulions voir sur le chemin du retour. C'est le plus long pont en teck du monde (1,2km). Ce sera pour la prochaine fois !

Nous repassons au restaurant thaï ou nous revoyons Tommy. Dans notre tour, il a inclut le retour à la station de bus pour reprendre le bus de nuit pour notre prochaine étape, le Lac Inle. En partant, Tommy nous offre un petit sac de victuailles pour tenir le coup dans le bus. Vraiment trop sympa !

Ainsi s'achève notre journée a Mandalay, encore faibles, le moral va beaucoup mieux, nous avons vu plus que ce que nous aurions fait seuls et nous avons fait une belle rencontre !

Rendez-vous demain matin au Lac Inle : Myanmar 5 et 6 - Lac Inle

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une question ? Un coup de coeur ? C'est à votre tour d’écrire !