12/10/2015

Yogyakarta 2 - Borobudur et Prambanan

Laissez-nous un petit mot

Après notre folle nuit sur le Merapi, nous sommes rentrés à 14h à Yogyakarta (prononcer "Jogjakarta") notre point de chute du weekend, notamment pour… aller nous coucher dans notre bel hôtel, le Gallery Prawirotaman Hotel. Vers 17h, nous sommes partis nous promener dans Yogyakarta, qui est en fait une destination très touristique en Indonésie. Mais bien que nous soyons allés dans la rue la plus touristique du centre ville, Malioboro Street, nous n’avons pratiquement pas vu d’occidentaux. La rue grouillait de monde, se faufilant entre les étals de batiks, de marionnettes et de masques javanais, et de snacks indonésiens, le tout dans un brouhaha de motos et de sollicitations de chauffeurs de tuk tuk. Des groupes d’étudiantes sont venues nous parler, elles devaient nous interviewer en anglais pour leur école et étaient aux anges lorsque l’on a accepté de prendre aussi une photo avec elles !
Vers 18h, nous sommes allés diner au Mediterranea, un restaurant français avec le meilleur rapport qualité prix d’Asie ! (si bien qu’on y est retournés les deux jours suivants) Leur confit de canard  avec son gratin dauphinois et leur magret de canard aux épices et risotto aux champignons sont à tomber (pour respectivement 7 et 10 SGD soit 5 et 7 €). D’habitude en voyage on teste plutôt la cuisine locale mais là c’était impossible de résister.

Notre hôtel très sympa



Super selfie avec les étudiantes indonésiennes
Le lendemain matin, lever à 3h (oui c’est bien ça, 3h du matin) pour admirer le lever du soleil depuis une colline au-dessus des temples de Borobudur. Malheureusement, la brume nous a joué un mauvais tour et nous n’avons pas pu profiter de ce que le guide nous avait vendu comme le « golden sunrise »… Truc à touristes ou malchance, nous ne saurons pas… Ensuite direction Borobudur, superbe temple bouddhiste, construit au IXème siècle, abandonné au XIIème, puis redécouvert par Sir Raffles en 1814. Eh oui le même Sir Raffles qu’à Singapour ! Celui-ci a en effet été aussi gouverneur de Java. Quand il l’a redécouvert, le site était enfouit sous la forêt luxuriante et les cendres issues des nombreuses éruptions du Merapi.

Borobudur


Dans chaque "cloche" se trouve un bouddha

Nous restons quelques heures à visiter le temple, au milieu des hordes de petits élèves qui se battent pour nous prendre en photo ! 

Le pays où les filles prennent Alex pour un acteur...

... et où s'asseoir 5 minutes à l'ombre provoque des émeutes d'enfants !





Direction ensuite Prambanan, un autre temple hindou cette fois à l'est de Yogyakarta. Ce dernier est surprenant de par sa ressemblance avec les temples d'Angkor au Cambodge ! Il a été construit au IXème siècle, donc à peu près en même temps que les Roluos à Angkor et trois siècles avant Angkor Wat !
Le seul point un peu dommage c'est que Borobudur et Prambanan sont dans des zones assez urbaines et on ne profite donc pas du même charme un peu sauvage des temples d'Angkor.


Puzzle de haut niveau






De retour à l'hôtel, nous profitons d'après midi détente bien mérité et prenons notre dernier dîner, chez Mediterranea évidemment ! Ce long weekend à Yogyakarta nous donne l'impression d'avoir duré des semaines, et nous y retournerons avec plaisir juste pour la détente ! D'autant plus que nous n'avons pas pu voir le ballet de Prambanan (pas le bon jour) qui a l'air très beau à voir sur fond du temple et qui raconte le Ramayana, une épopée mythologique hindoue. De plus, je n'ai pas trouvé les chauffeurs de tuk tuk qui jouent aux échecs sur Malioboro Street ! Alors, à une prochaine Yogya !


0 commentaires:

Publier un commentaire

Une question ? Un coup de coeur ? C'est à votre tour d’écrire !