05/11/2015

Japon 6 - Kyoto, le Pavillon d’Or et le sud de Higashiyama

Laissez-nous un petit mot
Pour commencer notre découverte de Kyoto, nous optons pour le temple Kinkaku-ji au nord-ouest, appelé aussi le Pavillon d’Or car il est recouvert de feuilles d’or. Villa du shogun (gouverneur militaire) en 1397, il fut détruit dans un incendie en 1950 et reconstruit en 1955.

Le superbe Pavillon d'Or. Et oui, c'est du vrai or !

Le temple et les jardins sont superbes, surtout sous les couleurs d’automne. Mais il y a beaucoup de monde, ce qui gâche un peu l’expérience. Ces jardins sont faits pour se ressourcer et méditer, ce qui est difficile entouré des hordes de touristes qui rient bruyamment. Nous reprenons le bus pour aller vers les temples du sud de Higashiyama.

Nous démarrons notre promenade sur Shinbashi-dori, charmante petite ruelle bordant un petit canal. Nous avons la chance d’y croiser deux geishas qui acceptent qu’on les prenne en photo. Les geishas, ce sont des femmes japonaises très accomplies dans les arts, le chant, la danse, la poésie... Pour dîner avec elles il faut payer une fortune (700 € a-t-on vu) mais elles sont a priori très divertissantes.


Nous marchons jusqu’à Chion-ji et passons l’imposante porte en bois pour grimper dans le parc Maruyama-koen.




Nous redescendons vers la belle pagode Yasaka-jinja et faisons une pause déjeuner chez Hisago d’un œuf cuit avec du riz, c’est simple mais excellent ! Nous continuons notre balade en visitant le temple Kodai-ji.


L'imposante statue Kannon à côté du temple.


Puis nous arrivons dans les jolies rues pavées de Ninen-zaka et Sannen-zaka où nous prenons le goûter chez Kasagi-ya, de thé et de pâtisseries japonaises (oui toujours les boules de riz gluant fourrées aux haricots rouges dont je vous parlais le premier jour).

Un couple japonais en pleine séance photos, portant des kimonos traditionnels.


Nous remontons Sannen-zaka pour arriver au pied du temple Kiyomizu-dera construit sur des pilotis à flanc de colline. La nuit tombe sur le temple très touristique mais qui offre une belle vue sur la ville.

L'imposante entrée du temple en plusieurs parties.

L'une des très jolies pagodes.





Au loin, Kyoto illuminé !

En redescendant du temple, nous sommes arrêtés par un groupe de japonais qui tourne une émission télévisée. Ils nous font goûter de la soupe miso et un consommé d’haricots rouges tout en nous interviewant. On rigole bien avec l’équipe qui nous pose plein de questions. J’imagine l’audimat japonais  me voir dire « La soupe miso j’adore, c’est meilleur que la soupe à l’oignon » et Alex d’ajouter « et la bouillabaisse ! ». Un bon souvenir !

Les stars de la télé japonaise !

Nous dînons chez Warai, pas loin de notre guesthouse, des okonomiyaki, spécialités japonaises à base de chou et de porc cuits sur une plaque pour former une galette que l’on recouvre de sauce style barbecue.

Le petit feuilleté au dessus reste un ingrédient mystère. Posés après la cuisson sur la galette chaude, il se met à bouger pendant plusieurs minutes !

Un petit tour dans la galerie marchande couverte juste à côté, et nous regagnons notre guesthouse, Khaosan Kyoto Theater.


0 commentaires:

Publier un commentaire

Une question ? Un coup de coeur ? C'est à votre tour d’écrire !