08/11/2015

Japon 9 - Shabu shabu à Kyoto et découverte d'Osaka

Laissez-nous un petit mot
Osaka et son fameux "mec qui court"
Ce matin, il pleut bien pour nos dernières heures à Kyoto. Nous nous réfugions alors dans les galeries marchandes couvertes près de notre guesthouse, et nous promenons dans le marché de Nishiki, au milieu des étals de nourriture et de souvenirs. Le midi nous décidons de partir pour Osaka et retournons déjeuner à la gare, cette fois chez Mitoyori avec vue sur la ville et la tour de Kyoto (30 minutes d'attente mais on commence à avoir l'habitude !). Nous testons leur shabu shabu et un steak de wagyu délicieux.

Le steak de wagyu succulent dans sa sauce.

Vue partielle et presque pas ombragée sur la tour de Kyoto

Un petit peu de cuisine (ou plutôt d’étymologie en premier lieu) : wagyu vient de wa (Japon) et gyu (boeuf), en gros le wagyu c'est une race japonaise de boeuf, et sa viande est très caractéristique car elle est "persillée", c'est à dire que la graisse du boeuf est incrustée dans le muscle (et pas plutôt autour comme chez nos charmantes vaches normandes). Cela donne à la viande une apparence marbrée de rouge et de blanc, mais surtout cela lui donne une tendresse et un goût incroyable de noisette de beurre !

Le shabu shabu c'est la fondue japonaise : on trempe de fine tranche de wagyu dans un bouillon pour les cuire. Et pour revenir à l'étymologie, "shabu shabu" est l'onomatopée du bruit de la viande plongée dans le bouillon. Avec la viande, on trempe aussi plein d'autres choses : du tofu, du poireau, du chou, des champignons...!


Zoom sur les fines tranches de wagyu, un marbré vraiment goutû !

Bien rassasiés par ce délicieux repas, nous prenons le train pour Osaka. Il fait froid et la nuit est vite tombée. Après être passés à notre hôtel "capsule", nous partons vers le quartier animé d'Osaka, Dotonbori, dont les enseignes scintillent dans la nuit.





Nous dînons d'un petit curry japonais (oui ils font aussi des currys ici !) et détectons une queue devant une boutique, Pablo, qui s'avère être une boutique de "cheese tarts", autrement dit des tartes au fromage, ce qui inquiète un peu la moitié du couple, d'autant plus que les photos de meules de gruyère dégoulinantes dans la boutique ne présagent rien de bon. Heureusement, la tarte est sucrée et n'a de fromage que le marketing !


De retour à notre hôtel nous profitons du lit capsule mais dans une chambre privée... tout un concept ! En effet, un "capsule hotel", c'est un hôtel où l'on dort dans un box empilé sur plein d'autres boxes, avec l'ouverture au pied du lit. Le notre n'est donc pas tout à fait un capsule hotel original, car on a juste deux capsules empilées l'une sur l'autre et qui s'ouvrent sur le côté !

Un vrai capsule hôtel avec un faux mec (Photo Paul Chesley)

Un faux capsule hôtel avec un vrai mec
Retrouvez-nous demain sur Japon 10 - Osaka et Kobe !

0 commentaires:

Publier un commentaire

Une question ? Un coup de coeur ? C'est à votre tour d’écrire !